La puissance de l’anonymat : faites en distanciel ce qui n’est pas possible en présentiel !


 

Ekkooo ne se substitue pas au manager dont le rôle est évidement fondamental. Un manager, aussi compétent soit-il, ne peut offrir l’anonymat à son collaborateur.

Pourquoi l’anonymat est-il si puissant ?

L’Offrir l’anonymat permet de libérer l’expression !

« Les risques du silence et de la résignation sont tous engendrés par la non-satisfaction de besoins humains fondamentaux : être écouté, être considéré, être reconnu, se sentir compétent et autonome.

Les risques individuels s’égrènent de la grande frustration à la démotivation et aux risques pour la santé physique et mentale du collaborateur.
Les risques pour la relation sont des dégradations dans la qualité de la collaboration nécessaire à la réalisation efficace et intelligente du travail et de la résolution des problèmes qui se présentent.
Les risques pour l’entreprise sont aussi très nombreux. Outre les problèmes de désengagement et d’absentéisme, les risques sont surtout économiques car un déficit d’impertinence constructive a notamment un impact sur l’innovation, l’amélioration de l’offre et du fonctionnement de l’entreprise. Les conséquences de la parole empêchée sont nombreuses et sournoises. Elles font partie de ces coûts invisibles qui n’apparaissent pas dans la comptabilité des entreprises. Pour aborder cette question, nous avons compilé les entretiens de collaborateurs et de managers, rencontré des médecins du travail, des psychologues du travail, des spécialistes du stress, des responsables des ressources humaines, étudié les phénomènes liés au stress, regardé les impacts économiques. La présentation de ces risques est traitée à trois niveaux : au niveau individuel, au niveau des relations et au niveau de l’entreprise.
Lorsqu’un être se trouve empêché d’expression, bâillonné en lui-même, il est malheureux… »

Muir-Poulle, A. (2015). Chapitre 3. Les risques du silence et de la résignation. Dans : , A. Muir-Poulle, Petit traité d’impertinence constructive: Comment créer un dialogue fertile en entreprise (pp. 89-110). FONTAINE, France: Presses universitaires de Grenoble.